Lucie Lavigne, sophrologue à Cabestany

2 rue Voltaire, 66330 Cabestany

Apaiser les tics anxieux chez les enfants avec la Sophrologie


Les TICs sont des Troubles Involontaires Convulsifs : il s'agit de mouvements ou de sons que les enfants font de manière involontaire, soudaine et répétitive. Il peuvent être moteurs tels que les haussements d'épaules, les clignements des yeux, les mordillements des lèvres...ou encore vocaux comme les raclements de gorge, les petits cris, des respirations bruyantes...parfois même ils se combinent. En France, 7 à 10% des enfants entre 7 et 10 ans ont des tics, plus courants chez les garçons que les filles.

Bien qu'ils soient fréquents, souvent transitoires, les tics peuvent avoir un réel impact sur la qualité de vie au quotidien de l’enfant: que ce soit à l’école , à la maison, dans ses relations amicales et sociables, mais aussi sur celle de la famille.

La Sophrologie est une technique psychocorporelle qui s'adapte aux besoins de l'enfant : elle va s'avérer utile face aux tics car elle va permettre à l'enfant de s'apaiser et de libérer ses tensions physiques, de mieux réguler le stress et les émotions, de développer l'autonomie et la confiance en soi.

D'où viennent les tics?

Les causes des tics sont nombreuses et ne sont pas évidentes. Voici quelques pistes:

  • Leur apparition est généralement liée à un surplus de tension : fatigue, stress, changement de vie (positif ou négatif), pression de l’entourage ou visà-vis de soi-même, émotions mal régulées, hypersensibilité, TDAH... d'ailleurs leur fréquence augmente après l'école, en fin de journée. 
  • Le stress (positif ou négatif) et l'anxiété ne sont pas toujours la cause de l’apparition d’un tic mais ils peuvent en accentuer la fréquence et l'intensité de ce dernier. 
  • Un changement (heureux ou malheureux) dans la vie de l'enfant:  l'arrivée d'un bébé dans la famille, un déménagement, un changement d'école, un harcèlement, une séparation, un décès...
  • Le manque de sommeil et la fatigue : lorsqu'un enfant dort mal ou pas assez, il n'a pas la capacité à supporter et à "résister" aux tics, à gérer son stress, son anxiété et ses émotions.
  • La maturité du cerveau: l'enfant grandit mais son cerveau n'est pas encore mature. Avec l'adolescence, la majorité des tics disparait.
  • L'exposition aux écrans, aux jeux vidéos et l'excitation qui l'accompagne favorisent la sécrétion de la dopamine, neurotransmetteur du plaisir. Des études récentes montrent qu'il y aurait un lien entre ce neurotransmetteur et les tics ("La petite notice des tics" CHU Montpellier). 

Quelles sont les conséquences des tics ?

Les tics sont sans conséquences pour le développement physique et psychique de l'enfant. Bien qu'ils soient passagers (ils peuvent apparaître, disparaître et réapparaître parfois sous une autre forme), ils peuvent impacter son bien-être au quotidien sur plusieurs plans: 

  • Physique : le corps est un moyen d'expression. Il arrive que faire des tics devienne épuisant physiquement, chercher à les contrôler également. L'enfant peut également montrer d'autres symptômes en parallèle: maux de ventre, maux de tête, réactions dermatologiques...
  • Psychologique :
    • les tics renforcent l'anxiété lorsque l'enfant est préoccupé par le fait que les autres remarquent ses tics,
    • avoir un tic peut engendrer des difficultés scolaires (avoir du mal à se concentrer correctement,,
    • un tic peut amener l'enfant à s'isoler ou à ne pas s'exposer aux autres (participer en classe, jouer en équipe à la récréation ou lors d'une activité extérieure...),
    • un enfant atteint de tics peut être sujet à la stigmatisation ou au harcèlement de ses pairs,
    • les tics répétitifs peuvent amener l'enfant à se sentir gêné ou honteux, ce qui peut affecter l'estime de soi et sa confiance en lui.
  • Emotionnel: certains enfants peuvent s'énerver ou se mettre en colère facilement, d'autres se sentent tristes d'être différents, ou encore vivent avec la peur d’être jugés, d'être sujets à moqueries.

De manière globale, les tics peuvent non seulement gêner l'épanouissement de l'enfant mais aussi avoir une influence sur la dynamique familiale.

Comment aider son enfant à mieux vivre ses tics ?

Certains enfants vivent très bien leurs tics ainsi que leur entourage. Cependant, en tant que parent, lorsque les tics perdurent et/ou s'intensifient et que l'enfant le vit mal, il est conseillé en premier lieu de consulter son médecin généraliste ou le pédiatre.

Si le tic est diagnostiqué comme bénin, à ce moment là, voici quelques propositions pour accompagner au mieux son enfant :

  • Dédramatiser: un enfant ou un adolescent, tout comme un adulte ne peut pas se sentir bien tout le temps (en restant vigilant envers un harcèlement scolaire). Ecouter, en parler, rassurer sur l'amour qu'on lui porte et lui assurer son soutien parental. 
  • Défocaliser, s'abstenir de faire des remarques à l'enfant ou de lui demander d'arrêter le tic (il ne le fait pas exprès).
  • Observer nos paroles : utiliser de préférence le mot "petit geste" à la place de "tic", donner un caractère provisoire à la situation en rajoutant "pour l'instant" à la fin d'une phrase négative ("je n'y arrive pas...pour l'instant" par exemple), proposer à l'enfant de dire "le tic" au lieu de "mon tic".
  • Préserver le besoin de calme, de tranquillité, de détente, d'ennui de l'enfant qui subit parfois un agenda trop rempli pour son âge.
  • S'il en ressent le besoin, encourager l'enfant à faire une activité physique (jouer dans le jardin, au parc, pratiquer un sport...) ou artistique (musique, danse, loisirs créatif, dessin...), ce qui lui permettra de vider son surplus d'énergie, notamment après une journée d'école. 
  • Favoriser un bon sommeil : bien dormir pour bien grandir, apprendre mais aussi renforcer sa capacité à gérer le stress, les émotions et les humeurs en journée. 
  • Informer l'entourage sur la présence d'un ou de tics  (proches, enseignants, moniteurs...) et "préparer" l'enfant à répondre à d'éventuelles questions et réactions.
  • Adapter les périodes de devoirs s'ils sont source de stress, planifier les journées (pas trop chargées), limiter les sessions de jeux vidéos et leurs horaires.

Si vous vous inquiétez du comportement de votre enfant, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé mentale, comme un psychologue ou un psychiatre, pour obtenir une évaluation approfondie et un diagnostic précis.

La Sophrologie pour apaiser les tics anxieux chez l'enfant

Bien qu'il n'existe pas de traitement spécifique aux tics, il est important de consulter d'abord son médecin traitant ou son pédiatre, de vérifier également s'il n'y a pas d'autres troubles associés.

Avec la pratique d'exercices mobilisant le corps, la respiration, les cinq sens...et dans une écoute bienveillante, la sophrologie va s'adapter aux besoins de chaque enfant et lui permettre notamment de :

  • Gérer le stress et l'anxiété en lui donnant des outils facilement mobilisables pour y faire face dans son quotidien. 
  • Développer l'écoute du corps et de ses sensations, de ses tensions, des "alertes-tics" mais aussi des sensations agréables et positives. L'enfant va apprendre à s'écouter, à écouter ses propres besoins et à les respecter.
  • Apprendre à se détendre en se déchargeant des tensions musculaires, nerveuses mais aussi en se relaxant, en s'accordant un temps de pause, en laissant aller son imaginaire.
  • D'améliorer ses compétences émotionnelles: en reconnaissant et en régulant les émotions désagréables.
  • Devenir autonome : l'enfant va prendre conscience qu'il est acteur de sa vie et qu'il peut lui-même trouver des solutions. "je ne peux pas contrôler le tic, en revanche je peux contrôler ma respiration"
  • D'améliorer l'estime de soi et la confiance en soi
  • Mettre en avant le positif, notamment au niveau des pensées et encourager l'optimisme.

Un exercice de libération des tensions musculaires et nerveuses que les enfants apprécient souvent est celui de la Tension/Détente: en posture debout, on inspire et on lève les bras au dessus de la tête, droit comme un I, on retient son souffle, on fait une légère tension douce de tout le corps des pieds jusqu'au bout des doigts avec une vilaine grimace du visage, on expire profondément et on relâche tout. On refait 3 fois le mouvement puis on essaye d'écouter les sensations présentes (détente, chaleur, légèreté, picotements, lourdeur....). On peut aussi expirer bruyamment, un grand et sonore "PPFFF" pour chasser le surplus de tension.

Après un moment de stress ou d'excitation positive (jeux vidéos) ou négative (dispute avec un autre enfant à la maison) ou avant (devoirs difficiles), cet exercice de Tension/Détente peut s'avérer utile à l'enfant pour évacuer les tensions accumulées dans le corps mais servir aussi de "sas" entre deux situations pour passer à autre chose.

En conclusion, la sophrologie émerge comme une approche naturelle et bienveillante pour accompagner les enfants dans la gestion des tics anxieux. En cultivant la conscience du schéma corporel, la respiration consciente et la relaxation, cette discipline offre des outils simples pour que les enfants acquièrent non seulement une meilleure connaissance d'eux-mêmes et de leurs ressources, mais aussi des compétences précieuses pour toute leur vie.

Lucie Lavigne

Sophrologue

Vous souhaitez savoir si la prise en charge sophrologique est possible pour votre enfant, 

contactez-moi : lucie@l-sophro.fr

En savoir plus sur l'Accompagnement au Sommeil des Enfants et des Adolescents: c'est ICI

NB: La Sophrologie ne remplace en aucun cas un examen, traitement et suivi médical.


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Respirer, Ressentir, Relaxer: la Sophrologie pour apaiser l'anxiété

Intégrer la Sophrologie dans les routines du coucher des enfants

Apaiser les tics anxieux chez les enfants avec la Sophrologie

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site est parrainé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.