Lucie Lavigne
Sophrologie à Cabestany
 

Lucie Lavigne, sophrologue à Cabestany

06 45 91 73 37
2 rue Voltaire, 66330 Cabestany

Ma propre passoire à énergie

30 Juin 2021 Lucie Lavigne MON MENTAL ET MOI

Quand je parle d’énergie, j’entends « vitalité », « force physique et morale », « vigueur »… dont nous disposons en tant qu’êtres humains. Le problème c’est que nous n’en avons pas tout le temps ni en quantité infinie :  l’énergie humaine est une ressource précieuse et limitée ! Celles qui m’intéressent en ce moment, ce sont les énergies mentale et émotionnelle. Pourquoi ? parce que la maman que je suis s’est entendue dire : « les autres me prennent toute mon énergie, je suis vidée mentalement » … mais si j’étais aussi ma propre passoire à énergie ? Effectivement, mon énergie peut s’écouler, filer au travers de trous que sont mes pensées négatives et certaines émotions désagréables.

 

Ce négatif qui me prend de l'énergie

En Sophrologie, se nomme « négatif » ce qui nous prend de l’énergie, de la vitalité, ce qui est nocif pour notre santé ou encore démobilisateur. Voici quelques « warnings » mentaux ou passoires à énergie du quotidien que j’aimerais vous partager :

  • L'énervement, la frustration, la culpabilité…que l’on entretient parfois avec les ruminations qui les accompagnent,
  • L’indécision, le doute. Le psychologue R.Baumeister emploie le terme de « fatigue décisionnelle »  liée à la surabondance de choix qui épuise notre volonté, notre capacité à choisir et amène plus de regrets dans la décision,
  • Les « râleries», contrariétés et agacements sont des fuites à énergie surtout si on les accumule tout au long de la journée,
  • Les jugements : juger les autres et se juger, c’est se priver d’énergie mais aussi de confiance en soi (exemple de petite phrase assassine « je suis nul(le) qu’est-ce qui ne va pas chez moi ? »),
  • Le pessimisme : c’est voir le mauvais côté, se sentir fatigué avant d’avoir commencé une action. L’emploi des mots « jamais » ou « toujours » aident à le déceler,
  • Le OUI à la place du NON : j’ai dit « oui » alors que j’aurais dû dire « non ». Ne pas savoir dire non aux autres, c’est parfois perdre du temps mental et de l’énergie à y repenser, ressasser, rechercher des stratégies pour s’en sortir,
  • Le perfectionnisme s’avère être un vampire à énergie : « je ne peux pas me poser tant que j’ai pas tout fini parfaitement...tout ira mieux quand j’aurai coché toutes les cases »….   

 

Comment garder notre énergie et nos ressources?

C’est humain, voire culturel, de créer ce type de pensées, de ressentir ce genre d’émotions. En revanche, si vous sentez qu’elles vous prennent trop d’énergie, de vitalité et de temps dans votre quotidien, je vous propose, en tant que sophrologue, d’essayer de vous mettre en observation, de vous entrainer à les repérer, de les accueillir et de reprendre le dessus en ne souhaitant pas les entretenir.

Cet état d’observation est facilité par la qualité de présence à soi, aux autres, à notre environnement. La Sophronisation de Base est une pratique du moment présent, pratique qui permet de renforcer sa qualité de présence en conscience. Ancrés dans le moment présent, nous apaisons notre mental en se détachant de ces pensées, nous nous relions au corps et ses ressentis.

Une fois repérées, nous pouvons accueillir ces pensées négatives et émotions désagréables, reconnaître leur présence. Nous pouvons alors choisir de ne pas les entretenir, peut-être en trouvant des solutions qui seront bonnes pour nous, en acceptant ce que nous ne pouvons changer... Personnellement j’utilise ma respiration pour ne pas m’attacher à ses pensées, lâcher-prise ou retrouver le calme. Se relier à son souffle, dans une expiration longue et lente pour s’apporter du calme ou dans une expiration profonde pour évacuer symboliquement le négatif. Se relier à son souffle, au trajet de l’air dans les narines, les poumons, la bouche pour revenir au corps, aux sensations corporelles et se poser la question : de quoi ai-je vraiment besoin là, maintenant ? qu’est-ce que cela veut dire pour moi ? Mettre un peu plus de conscience. Prendre conscience de ces mécanismes, c’est déjà s’en libérer.

Au quotidien, ces petites passoires laissent non seulement partir notre énergie mais aussi notre temps mental ! Et le temps est aussi une ressource précieuse et limitée. La Sophrologie nous permet d’en prendre conscience et de retrouver de la vitalité, de la clarté, voire de la légèreté. Gardons cette énergie pour ce qui nous est essentiel. Ce sont des petits réflexes à intégrer au quotidien mais comme le dit ce proverbe Tibétain : « Si vous prenez soin des minutes, les années prendront soin d’elles-mêmes ».

Et vous, quelles sont vos pensées, émotions qui vous épuisent ? avez-vous remarqué vos propres « warnings » ? Si vous le souhaitez plus de clarté dans vos pensées, apprendre à gérer vos émotions, développer le lâcher-prise, l'accompagnement sophrologique peut vous aider à répondre à vos besoins :Prendre rendez-vous avec Lucie Lavigne sophrologue à Cabestany (66330) (l-sophro.fr)

Lucie

Juste envie de découvrir et expérimenter la Sophrologie gratuitement: c'est par ici !


Articles similaires

Derniers articles

Et si je prenais soin de mon mental ?

La bienveillance envers soi: antidote aux conflits?

Comment ressentir la gratitude ?

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site est parrainé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.